lundi 13 avril 2015

panne métro ligne A, TISSEO INCAPABLE

Lundi 13 avril 2015 à 17H30 panne de la ligne A de Toulouse.
J'étais heureusement assis, les speakers annoncent un problème pour au moins 15 minutes.
Je me trouvais donc dans la rame arrêtée à la station Mirail Université et je souhaitais aller jusqu'à Jean-Jaurès pour prendre la ligne B.
On nous proposait de prendre les bus, mais sans nous dire vraiment celui qui convenait à chaque voyageur et dans quelles conditions.
Le métro Toulousain n'est pas aussi maillé que celui de Paris et les bus encore moins. Quand on s'est organisé pour un trajet, on n'a pas 50 possibilités de rechange.
D'ailleurs de nombreux passagers sont restés, et autant debouts qu'assis.
Même quand les speakers ont annoncé en double ou triple, cacophonie simultanée très pénible, que le dépannage prendre au moins 30 minutes.
Je passe les détails des stress perceptibles des uns et des autres qui n'ont pas vocation à « gaspiller » leur précieux temps dans ce putain de métro en panne.
Au bout d'une heure, qu'est-ce qu'on a été patient, NON OTAGES, une sorte de responsable même pas en tenue Tisséo, équipé d'une radio CB a fait sortir tout le monde en indiquant que le métro était stoppé pour toute la soirée, la panne étant indépannable !!
BANDE D'INCAPABLES !!
Je vous raconte pas le souk à l'extérieur pour prendre un bus, des centaines de piétons/voyageurs floués.
Avec tous ses passagers en transport en commun, le métro est censé diminuer les tonnes de CO² des déplacements des usagers. J'estime qu'en une seule panne comme celle là dans l'année, tous les gains de l'année sont annulés. Il fallait voir les bouchons monstres à 18H30 (je n'ai vu qu'au Mirail) avec tous les passagers qui avaient appelé une voiture à la rescousse.
Au bout de 20 minutes, un bus est arrivé, bondé, mais pris d'assaut quand même. NON, impossible d'y monter il a fallut attendre le suivant et encore, avoir de la chance en se pré-positionnant au petit bonheur à l'endroit d'ouverture des portes.
CONARDS DE CONARDS DE CONARDS, INCAPABLES DE GERER UNE SITUATION D'URGENCE.
Dans le bus boite de petits pois, on entend vers 19H20 la reprise de la ligne A.
LES CONS, LES CONS, LES CONS, LES CONS.....
À 20H30, sur un parking de Tisséo j'ai croisé 4 médiateurs. Je les ai calmement interrogés. Ils m'ont dit que les problèmes continuaient....
INCAPABLES GESTIONNAIRES DE METRO.
DEMISSION DU RESPONSABLE QUALITE ET DU RESPONSABLE CLIENTS.

Au restaurant, on paye après avoir mangé. S'il y a un gros problème, on ne paye pas.
Pourquoi tous les voyageurs tout type de moyen de voyage confondu (métro, bus, train, bateau, avion) ne pourraient pas payer leur voyage quand il se termine, comme avec les taxis ?
L'avion se crashe ou a du retard => vol gratuit pour les passagers => service qualité renforcé pour finances assurées.
Le train, le bateau, le métro, les bus, IDEM, il faut pouvoir payer une fois le service rendu.
Là ce serait certain, les incapables se retrouveraient au chômage, quand ce n'est pas en prison (on ne joue pas avec la vie des gens).

Bruno

1 commentaire:

Luc FABRE a dit…

Merci Bruno...

Hier et aujourd'hui (26 janvier 2016) entre grève tisseo et accident mal gérés,j'ai 4h de taf à rattraper. 2 hier 2 pour auj...

Je souligne que TISSEO ne sait pas du tout gérer les urgences, crises etc... a mon avis la direction refuse d'allouer un budget aux plans d'urgences, mesures et actions a entreprendre...

Par contre au moins 5 agents tisseo (des rouges et des bleus, meme des en gris) aux alentours des voies tram aux Arènes... pour quoi faire?

Bref... belle bande d'incapables.

Si la direction tisseo géraient les hopitaux, il y aurait des morts par centaines tous les jours.